..
   ..
   
                ( )        ( )         ( )         ( )         ( )     
  > > Le Forum Franais

 
  : 1  
20-08-2005, 04:13 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Le Verset de Mubahalah


Le Verset de Mubhalah

Si quelqu'un te contredit aprs ce que tu as reu en fait de Science, dis : "Venez ! Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, nous-mmes et vous-mmes: nous ferons alors une excration rciproque en appelant la Maldiction d'Allah sur les menteurs." (Sourate Âle 'Imrn, 3 : 61)

Il s'agit d'un vnement historique immortel, que les historiens et les mufassir ont relat, et qui a mis en vidence l'immunit de la Famille du Prophte ('Al, Ftima, al-Hassan et al-Hussein) aux yeux d'Allah, et sa place sublime dans la Ummah.

Cet vnement, comme nous le rapportent les historiens et les exgtes, est la "Mubhalah". Il a eu lieu lorsqu'une dlgation de Chrtiens de Najrn crut pouvoir discuter avec le Prophte et tenter de le contredire.

Voici le Verset de Tat-hr (la Purification) : O vous, les Gens de la Maison! Allah veut seulement loigner de vous la souillure, et vous purifier totalement. (Sourate al-Ahzb, 33 : 33)

Les interprtations et les rcits concordent pour affirmer que les personnes vises par le terme "Ahl-ul-Bayt" sont les Membres de la Famille du Prophte, savoir 'Al, Ftimah, al-Hassan et al-Hussayn.

Ainsi, il est rapport, dans "al-Dur al-Manthr", d'al-Çiyt :

Selon al-Tabarn, citant Umm Salma, le Messager d'Allah a dit Ftimah : "Amne-moi ton mari et tes deux fils." Lorsqu'elle l'eut fait, le Prophte les recouvrit d'un voile de Fadak puis, posant la main sur eux, il dit : "O Allah ! Ils sont la Famille de Muhammad ! Prie donc sur la Famille de Muhammad et bnis-la comme Tu l'as fait pour la Famille d'Ibrhm. Tu es en effet Digne de Louanges et de Gloire."

Et selon al-Tirmith: Le Verset d'al-Tat-hr (33 : 33) a t rvl dans la maison d'Om Salamah. Le Prophte appela alors Ftima, al-Hassan, al-Hussein et `Ali. Il les plaa derrire son dos, les couvrit d'un manteau et dit: O Allah! Ce sont les Gens de ma Maison (Ahl-ul Bayt), loigne d'eux donc la souillure et purifie-les totalement. Om Salamah demanda alors: Et moi, suis-je avec eux, O Prophte d'Allah?. Le Prophte rpondit: Tu restes ta place et tu es bien l.

Umm Salma ajoute : J'ai alors lev le voile pour entrer avec eux, mais le Prophte l'a retir de ma main en me disant : '"Tu es bien, l o tu es."

Selon Umm Salma, l'pouse du Prophte, un jour, alors que le Saint prophte se trouvait chez elle, sur un lit lui appartenant, recouvert d'un voile khaybarite, Ftima apporta un rcipient contenant un mets. Le Prophte lui dit: Appelle ton mari et tes deux enfants al-Hassan et al-Hussein. Elle s'excuta. Pendant qu'ils mangeaient, il fut rvl au Prophte : O vous les Ahl-ul-Bayt ! Allah veut seulement loigner de vous la souillure et vous purifier totalement.

Le Prophte les couvrit alors de son voile, dont il sortit la main pour la lever vers le ciel en disant : O Allah ! Ce sont les Gens de ma maison et les miens ! Eloigne donc d'eux la souillure et purifie-les totalement. Il rpta ces paroles trois fois.

Et Umm Salma d'ajouter : J'ai alors fait entrer ma tte sous le voile en disant : O Messager d'Allah ! Suis-je aussi avec vous? - Tu vas bien deux fois, me rpondit-il.

Le Messager d'Allah continua d'expliquer la Ummah le sens de ce noble Verset et le lui faire assimiler afin qu'elle marche sa Lumire. Il dit notamment : Ce Verset a t rvl propos de cinq personnes : moi-mme, 'Al, Ftima, al-Hassan et al-Hussein. O vous les Ahl-ul-Bayt ! Allah veut seulement loigner de vous la souillure et vous purifier totalement.

De mme, l'interprtation de ce Verset et la confirmation des noms qu'il dsigne sont attribus 'Ayechah : Un jour, le Prophte est sorti, revtu d'un drap poils noirs. Lorsqu'al-Hassan est venu, il l'a plac sous le drap ; puis al-Hussayn est venu, et il l'a plac sous le drap ; ensuite Ftima est venue, et il l'a place sous le drap ; enfin 'Al est venu, et il l'a plac sous le drap. Puis il a dit : "O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut loigner de vous la souillure et vous purifier totalement".

Selon un autre rcit, le Messager d'Allah avait l'habitude de passer la porte de la maison de Ftimah chaque fois qu'il sortait pour la Prire de l'aube, et de dire: A la Prire ! O Ahl-ul-Bayt ! A la Prire!.. Allah veut seulement loigner de vous la souillure et vous purifier totalement.

Ainsi, le Saint Coran met en vidence le rang lev des Ahl-ul-Bayt, et insiste sur leur Puret et leur loignement de la souillure, des pchs et des caprices de l'me. Leur conduite est donc un exemple suivre. Le Saint Coran ne les a prsents de la sorte que pour attirer l'attention de la Ummah sur l'importance de leur rang et leur position exalte, et pour lui recommander de les vnrer et de se rfrer eux afin de bien comprendre la Chari'ah, de dterminer ses statuts travers leurs explications, et de recourir eux en tant que critre lorsque des litiges apparaissent et que les avis divergent.

Plusieurs Versets du Saint Coran dsignent clairement les Ahl-ul-Bayt comme des Imams, des exemples suivre par les Musulmans aprs le Prophte.

Lorsque le Prophte s'appliqua pendant plusieurs mois s'arrter, l'aube, devant la porte de la maison de 'Al et de Ftimah pour les appeler la Prire, en les dsignant sous l'appellation de "Ahl-ul-Bayt", il voulait l'vidence faire connatre l'identit de ces Ahl-ul-Bayt, expliquer la signification exacte du Verset d'al-Tat-hr, attirer l'attention de la Ummah sur la place de choix qu'ils occupent, et lui signifier l'obligation de les aimer, de les soutenir et de leur obir.

En effet, Ab-l-Hamr', cit par al-Tabar, tmoigne: Pendant six mois, le Messager d'Allah s'arrta au niveau de la porte de 'Al et de Ftima, pour dire: "O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut loigner de vous la souillure et vous purifier totalement."

Selon al-Fakhr al-Rz, dans "al-Tafsr al-Kabr", aprs la Descente du Verset coranique : Ordonne la Prire ta Famille, et persvre toi-mme dans la Prire. (Sourate Th, 20 : 132), le Prophte allait chaque matin chez 'Al et Ftima, et disait: "A la Prire !" Il le fit pendant plusieurs mois.

Selon un rcit rapport par Hammd ibn Salma, citant 'Al ibn Zayd, citant Anas : Le Prophte passa dans six mois devant la porte de Ftima chaque fois qu'il sortait pour prier, et il disait : "A la Prire ! O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut loigner de vous la souillure et vous purifier totalement."

Ceci montre clairement l'attention soutenue du Prophte pour cette Maison bnie et sa volont d'amener les Musulmans bien comprendre que les occupants de cette Maison sont les siens, de qui Allah a loign la souillure et qu'Il a purifis totalement, aprs qu'Il lui a intim cet Ordre : Ordonne la Prire ta Famille, et persvre toi-mme dans la Prire. (Sourate Th, 20 : 132)

Il ressort clairement de ce Verset : O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut loigner de vous la souillure et vous purifier totalement., qui s'adresse aux Ahl-ul-Bayt la deuxime personne du pluriel, au masculin et non pas au fminin ('ankum = de vous) et Yotahirrukum = vous purifier), que les personnes vises par ce Verset sont les cinq dont les noms ont t cits plus haut, et non pas les pouses du Prophte -comme l'ont cru certains exgtes. Car s'il s'agissait effectivement des pouses du Prophte, la Parole d'Allah se serait adresse elles en employant le fminin: 'ankun-na = de vous [pouses du Prophte], et Yotahirkun-na = vous purifier [vous, les pouses du Prophte].

Ce Verset trace une voie au contenu et la signification larges, et attire notre attention sur des vrits essentielles dans la vie islamique, afin de nous viter de tomber dans un problme de comprhension et de manquer les desseins vritables du Livre d'Allah, Qui a voulu fonder la Ummah sur la Puret et l'loignement de la souillure et du vice, et Qui a fait des Ahl-ul-Bayt l'axe et le phare de cette fondation. Car aucun autre Musulman n'a eu droit une telle de******************ion dans le Saint Coran, et Prophte ne s'est adress aucun autre Musulman avec ce qualificatif, le qualificatif de la Puret absolue et de l'loignement des pchs et des fautes.

Le Verset de Mawaddah : Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les Proches."(Sourate al-Chr, 42 : 23)

Le Messager d'Allah a bien spcifi qui est dsign par ce Verset bni, et qui sont ceux envers qui l'amour, l'obissance et l'imitation sont obligatoires.Selon les exgtes, les rapporteurs de hadith et les biographes, les ''proches'' viss dans ce Verset sont 'Al, Ftimah, al-Hassan et al-Hussein.

Ainsi, selon al-Zamakh-char, dans son "Tafsr al-Kach-chf" : ... On raconte qu'une fois, les polythistes s'taient runis et s'taient dit les uns aux autres : "croyez-vous que Muhammad soit interrog sur le salaire qu'il touche...?" Et alors fut rvl le Verset : Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les proches."

Et al-Zamakh-char d'ajouter : Et on relate que lorsque ce Verset a t rvl, on demanda au Prophte: O Messager d'Allah ! Qui sont tes proches que nous avons l'obligation d'aimer? - 'Al, Ftimah, et leurs fils, rpondit le Prophte.

Selon al-'Allmah al-Bahrn, citant "Al-Musnad" d'Ahmad ibn Hanbal, citant Sa'd ibn Jubayr, Ibn 'Abbs a dit : Lorsque cette Parole : "Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les proches" a t rvle, on demanda : O Messager d'Allah ! Qui sont tes proches que nous avons l'obligation d'aimer? - 'Al, Ftimah, et leurs fils, rpondit le Prophte.

Selon al-Tabar, citant Ibn 'Abbs : Lorsque le Verset : "Dis : "Je ne vous demande pour cela aucun salaire, si ce n'est votre amour pour les proches" a t rvl, on a demand au Prophte: "O Messager d'Allah ! Qui sont tes proches qu'il nous est obligatoire d'aimer ?", et le Prophte a rpondu: "'Al, Ftima, et leurs deux fils." (Rapport par Ahmad dans "Al-Manqib"

Ibn al-Monthir, Ibn Ab Htam, Ibn Marduwayh et al-Tabarn ont rapport, dans "Al-Mu'jam al-Kabr", en citant Ibn 'Abbs, exactement la mme affirmation concernant les personnes vises par le Verset.

Selon un rcit sain (Hadith Çahh) sur al-Hassan ibn 'Al, celui-ci fit un jour un prne dans lequel il dclara : Je suis un des membres des Ahl-ul-Bayt, de qui l'amour est rendu obligatoire par Allah tout Musulman, puisqu'Allah a dit : "Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les proches."

Le Verset de Çalt : Oui, Allah et Ses Anges prient sur le Prophte. O vous les Croyants ! Priez sur lui et appelez sur lui le Salut. (Sourate al-Ahzb, 33: 56)

Dans les Versets prcdents, le Saint Coran a parl de la Puret des Ahl-ul-Bayt et de l'obligation de les aimer, tout en les dsignant. Les exgtes ont prcis leur identit et leurs noms. Dans le Verset dont nous traitons ici, Allah annonce comme un Ordre obligatoire la Prire sur le Prophte et sur sa Famille. Une telle obligation raffirme et rehausse la position des Ahl-ul-Bayt, et ne laisse aucun doute sur l'obligation faite la Ummah de les rvrer.

Al-Fakhr al-Rz a mentionn, dans son "Tafsr al-Kabr", l'explication de ce Verset faite par le Prophte. Il crit ce propos : Lorsque l'on a demand au Prophte : "O Messager d'Allah ! Comment prier sur toi ?", il a rpondu : Dites: "O Allah ! Prie sur Muhammad et sur les Âlh-Muhammad (la famille de Muhammad), comme Tu a pri sur Ibrhm et sur les Âle Ibrhm ; et bnis Muhammad et les Âle Muhammad comme Tu as bni Ibrhm et les Âle Ibrhm ; en effet, Tu es Digne de Louanges et de Gloire."

:








..






« | »

: 1 (0 1 )
 
:
 

:


. [ 08:04 AM ] .
 

Anwar5.Net

E-mail : yahosein@yahosein.com - -

Powered by vBulletin